Comanches - Théâtre Clavel - Décembre 2008

 

 

 

J’en vois parmi vous, qui n’ont pas intérêt à stationner trop longtemps sur nos trottoirs. Le qualificatif de détritus peut leur tomber dessus illico presto. Il faut dire qu’il y a des provocation que notre royale république ne saurait tolérer. J’en aperçois même qui ne sont pas mieux fringué qu’un quelconque SDF, et qui ne portent même pas le moindre objet bling-bling lequel permet aux flics de faire la différence entre ceux qu’ils vouvoient et ceux à qui ils peuvent botter le cul allègrement. Cet incivisme, pour peu que vous soyez nombreux, peut vous valoir douze mille euros d’amende. Pour l’association Aide au logement, qui s’est vu condamné à payer, cette somme, c’est exorbitant, et ce qui l’est encore plus, c’est que des êtres humains, fussent-ils dans des tentes, soient assimilés à des détritus. Encore convient-il de relativiser car madame Rachida Dati, notre ministre de la justice, s’est refusée à commenter la chose jugée et elle a trouvé la sanction raisonnable et conforme à la loi. Il est vrai que cette amende doit être dérisoire à ses yeux car elle ne couvre même pas le prix d’un de ses petits bijoux, que, par pudeur, le Figaro a cru devoir gommer de son doigt. Décidément, plus cette dame se pérennise dans sa fonction, plus elle fait montre d’un sens de l’humain directement inspiré de la générosité de notre bon roi, dont la sollicitude pour les humbles se sait du Fouquet’s au yacht de Bolloré.

Aussi, faisons un aparté pour lancer un avertissement. Madame Rachida est enceinte est c’est son droit de femme le plus absolu. Mais ayant eu l’occasion d’apprécier toutes les qualités de la mère, nous avertissons l’intéressée et tous les mâles de la planète, que si un enfant est le bienvenu, notre idée de la nature ne nous permet pas d’aller jusqu’à envisager un élevage. Un peu de respect pour l’espèce s’il vous plait ! J’ai quelque mérite à vous dire cela car personnellement, mon contentieux, avec la nature remonte à ma naissance quand ma mère s’écria, « Mon Dieu, c’est donc vrai ! Darwin avait raison, l’homme descend du singe ! » Mais ma rancœur envers dame nature ne va pas jusqu’à lui nuire, d’autant que la découverte d’un Jacques Roussel m’a fait relativiser sur mon sort, alors que Jacques relativisait sur le sien en découvrant Robert Hue. Comme quoi, en toutes circonstances, une mise en abîme est toujours possible.

Mais retournons à nos poubelles. Malheureusement, quand l’hiver et le froid sont là, des salauds de pauvres en profitent pour se faire remarquer. N’est-ce pas de l’incivisme, pire, de la subversion quand des SDF osent mourir de froid dans nos rues et dans nos bois et ce à seule fin de mettre notre bon roi en porte-à-faux ? N’est-ce pas un vil moyen de rappeler aux citoyens gogos, une des multiples promesses non tenue de notre bon maître ? « je promets que d’ici deux ans, plus personne ne dormira dehors. » Il est vrai que, dans les cimetières, les fosses communes sont à l’intérieur du mur d’enceinte. La preuve est faite que parole royale ne saurait mentir.

Cela n’empêche pas la très catholique Boutin et notre speederman national, de se répandre en propos lénifiants sur les cadavres, à seule fin que le bon peuple sache que leur compassion va à l’unisson de la sienne. Et les thuriféraires journaleux reprennent la litanie sans jamais en souligner le cynisme éhonté. En effet le budget pour le logement social a été amputé  de trente pour cent et celui des abris d’urgence de cinquante pour cent. Mais le peuple n’interroge pas, à croire qu’à force d’être pris pour des cons nous le sommes réellement devenu. Il est vrai que c’est là le fruit d’un travail quotidien et minutieux. S’il en est, parmi vous que cette technique intéressent, les Bouygues, Mougeotte et autres Elkabach peuvent leur fournir le mode d’emploi.

Comme le citoyen idéal se pétri dans l’abrutissement et la peur, la dernière décision consiste à envoyer les enfants de douze ans en prison. Voilà une bonne initiative, mais permettez-moi de la trouver un peu timoré. Ne disait-on pas que sept ans est l’âge de raison ? En tôle à sept ans les mômes, et que ça saute ! A quand les écoles maternelles de correction ? Je ne parierai pas que cela ne soit pas pour demain.

Le pire est que nous nous persuadons d’être en démocratie ! Quand à faire une chronique pas très drôle, pardonnez moi de conclure en livrant à votre réflexion un aphorisme de votre serviteur. Dans nos démocraties d’apparence, le citoyen est comme un chien qui se croit libre parce que sa chaîne est un peu plus longue que la chaîne du chien du voisin.

Allez, je cède la place à nos deux roquets chantant. Tels que je les connais, privé de micro, ils finiraient par me mordre, et si j’ai la tête dure, j’ai le fessier délicat !

 

Georges de Cagliari