La planète Vercaline et l'oiseau Photon d'or

Illustrations d'Antoine Guilloppé

Très loin, de l'autre côté de l'univers, il y avait un petit soleil qui s'appelait Brasiébeau. Ce soleil avait la chance de posséder une jolie planète nommée Vercaline. Cette planète était très belle, pleine d'arbres, d'animaux et d'oiseaux. Vercaline était aussi habitée par les Vercaliens. Les Vercaliens avaient une tête, un tronc, deux bras et deux jambes, lesquelles, par chance descendaient jusqu'au sol, ce qui était bien pratique pour marcher. Vercaline aurait été une planète heureuse si les Vercaliens n'avaient fait bêtises sur bêtises. Pire, un jour, ils en firent une si grosse, que Vercaline se retrouva sans un arbre ni même une graine. La planète allait peut être mourir. Les oiseaux étaient les plus menacés. Pour les sauver, Photon-d'Or, l'oiseau de lumière, décida de parcourir tout l'Univers à la recherche d'une planète capable de donner des graines pour que Vercaline se refasse une végétation. Dans son fantastique voyage, Photon d'Or rencontra des soleils, des planètes étranges, mais aussi un terrible trou noir contre lequel il lutta pour ne pas être dévoré. Puis il trouva la terre et ses amis Lina et Tahuba…

Ce conte écologique plein de poésie nous invite aussi à aimer notre planète et à être vigilants.