Georges de Cagliari
Georges de Cagliari

Chansons

ALBUM -  SARA  / 8€

5 titres interprétés par Sara Veyron sur des paroles de Georges de Cagliari avec les musiques de Jehan, Gilbert Lafaille, Fred Parker et Philippe Biais. Arrangements de Yan Péchin. Musiciens : Yan Péchin, Bobby Jocky, Arnaud Dieterlen

ALBUM -  LA BEAUTE DU VENT  / 15€

15 titres interprétés par Sara Veyron accompagnée au piano par Philippe mira, sur des paroles de Georges de Cagliari mises en musique par Eddy Schaff, Etienne Goupil, Jehan, Olivier Foucher, Gérard Pierron, Philippe Biais, Nathalie Miravette, Pierre Margot, Fred Parker, Romain Didier, Yves Jamait

Vous pouvez vous procurer ces albums par courrier auprès des Productions de la musaraigne : 11 rue Jules Dumien 75020 Paris ou sur internet : http://www.lamusaraigne.com/chanson-disque/

Sara Veyron chante Georges de Cagliari au Théâtre du bout Là-bas - Festival d'Avignon

 

Les avis sur le spectacle : Paroles de spectateurs... 

FEMMES
         

Femmes campées sur la brisure

où l'aube et la nuit se dénouent

l'exil se fait à démesure

s'il n'est que la moitié de nous,

s'il faut sans vous, comme un parjure

n'être que du côté des loups

 

Dans la tendresse et la bourrasque

nos mains se tissent à vos mains,

mêmes parcours et mêmes marques,

mêmes brins pour de mêmes liens

pourquoi faudrait-il que vos barques

soient lestées d'un moindre destin?

 

Qu'en est-il des métamorphoses

qu'on vous promet à jours-votants

Trop simple de parler des roses

plutôt que vos places à l'encan

dans les rôles que vous imposent

ceux qui mesurent votre champ

 

Faites que la colère survienne

comme mille miroirs brisés

dans les yeux de ces souveraines

qui posent sur papier glacé

Beautés à pont d'or qu'on assène

comme leurre aux larmes semées

 

vous savez le poids des nuages

et la larme bleue des torrents

et par nous le fiel des mirages

et la griffe des ouragans

femmes qui déchirez l'image

où battent vos vies à tous vents

 

Entre le silex et les bombes,

les barbaries bien policées,

l'homme a fait ses chemins de ronde

la peur à la peur affrontée

Femmes sur qui l'espoir se fonde

d'un levain de fraternité

Qu'en sera-t-il de notre monde

s'il n'est par vos mains partagé ?

 

Georges de Cagliari / chansons - SACEM Texte

 

L’ETERNELLE

Paroles Georges de Cagliari                   

Musique Romain Didier                          

 

Ses yeux ont la couleur des fauves sauvagines

que prennent les soleils lorsqu'ils sont aux abois

où cernées de glaciers traversées de salines

des aubes boréales se meuvent quelquefois

 

 Qu' elle noue où dénoue sa chevelure noire

on y voit déferler le faste des embruns

et les criques bleutées des antiques histoires

où viennent démâter les songes le matin

 

Elle sait d’un seul pas, la courbe de la terre,

Et sa main peut d’un geste dessiner l’ouragan,

Quand elle dit à la pluie la douleur de la pierre,

La gorge des éclairs pousse des cris d’enfants.

 

 

Elle a des chats mythiques la marche nonchalante

et des terres brûlées, la mémoire des torrents

lorsqu'elle sculpte l'espace de sa langueur mouvante

même l'air qui la frôle a des frémissements

 

 

Elle se veut des amours incisives et rebelles

mais infiniment femme, elle sait cependant

qu'au moindre des bonheurs, elle paiera la gabelle,

en sanglots, fracassés sur le bord de ses dents

 

Georges de Cagliari / chansons - SACEM Texte

 

Aphorisme du moment "Croire qu'un homme instruit est forcément un homme cultivé, c'est prendre la valise pour le voyageur"

Extrait du "Petits pense-bêtes d'un voyageur sans bagages"

Actualités

ALBUM EP 5 titres

SARA VEYRON

Titres en écoute sur : http://saraveyron.com/album/sara/

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Georges de Cagliari - contact@georgesdecagliari.fr